author avatar
    Ingénieur tests et validations en chef
 

Résumé
Pour optimiser l'ordinateur et booster le démarrage, on peut transférer Windows 10 vers SSD avec Renee Becca, les paramètres BIOS et d'autres méthodes simples.



Alors que la technologie continue de progresser, de nombreux utilisateurs cherchent à améliorer les performances de leur ordinateur en optant pour un disque SSD (Solid-State Drive). L’un des principaux avantages d’un disque SSD est sa rapidité, ce qui permet d’améliorer considérablement les performances globales du système. Avec la sortie de Windows 10, de plus en plus d’utilisateurs envisagent de migrer vers un disque SSD pour profiter de ses fonctionnalités. Cependant, avant de procéder à cette migration, il est essentiel de préparer et d’évaluer l’espace disponible sur le disque dur et l’utilisation des données. Dans ce chapitre, nous aborderons les étapes à suivre pour nettoyer les fichiers inutiles et économiser de l’espace disque précieux, afin de garantir une migration fluide et réussie vers un disque SSD.

Évaluer l'espace disponible sur le disque dur et l'utilisation des données. Nettoyez les fichiers inutiles pour économiser de l'espace disque.

Si vous prévoyez de passer de Windows 10 à un disque SSD, il est essentiel d’évaluer l’espace disponible sur votre disque dur et l’utilisation de vos données avant de commencer le processus. Cela vous permettra de sélectionner la taille de disque SSD appropriée et d’éviter tout problème potentiel lors de la migration. Voici comment vous préparer à la migration :
Étape 1 : Ouvrez l’Explorateur de fichiers et cliquez avec le bouton droit sur le lecteur contenant votre installation Windows. Habituellement, ce sera le lecteur C:.
Étape 2 : Cliquez sur Propriétés et vous verrez une répartition de l’utilisation de l’espace disque sur votre disque dur.
propriétés de disque C
TipsIl est recommandé d’avoir au moins 20 % d’espace libre sur le disque dur pour des performances optimales.
Étape 3 : Recherchez les fichiers ou applications inutiles qui occupent de l’espace sur votre disque dur. Il peut s’agir d’anciens documents, films ou jeux dont vous n’avez plus besoin.
Étape 4 : Supprimez ou déplacez ces fichiers inutiles vers un disque externe pour libérer de l’espace sur votre disque dur. Cela réduira également la quantité de données à migrer vers votre nouveau SSD.
Étape 5 : Exécutez un nettoyage de disque pour supprimer les fichiers temporaires et autres fichiers système qui occupent de l’espace sur votre disque dur. Pour ce faire, allez dans Démarrer > Paramètres > Système > Stockage et cliquez sur « Libérer de l’espace maintenant » dans la section Storage Sense.
interface de stockage
Étape 6 : Désinstallez toutes les applications que vous n’utilisez plus ou dont vous n’avez plus besoin. Cela libérera non seulement de l’espace sur votre disque dur, mais empêchera également la migration d’applications inutiles vers votre nouveau SSD.
Après avoir effectué ces étapes, vous devriez avoir une meilleure compréhension de l’espace disponible sur votre disque dur et de l’utilisation des données. Cela vous aidera à choisir la bonne taille de disque SSD et à garantir un processus de migration en douceur.
À quoi faut-il faire attention :
Veuillez prendre le temps d’examiner et d’évaluer attentivement vos données et vos applications avant de procéder au nettoyage. Évitez de supprimer ou de déplacer des fichiers ou des applications importants dont vous pourriez avoir besoin à l’avenir. Il est également recommandé de sauvegarder toutes les données importantes avant de commencer le processus de nettoyage.
Pour plus d’informations sur le processus de migration, continuez à lire le chapitre suivant sur « Sélectionner le bon SSD – Comprendre les spécifications et les besoins en capacité. Vérifiez l’interface de l’ordinateur, SATA ou M.2 « .

Comprendre les spécifications et les besoins en capacité. Vérifier l'interface de l'ordinateur, SATA ou M.2

Pour passer à un disque SSD, il faut choisir un disque compatible avec les interfaces de votre système et comprendre la capacité et les spécifications nécessaires pour améliorer les performances de Windows 10.
Étape 1 : Examinez l’interface de votre ordinateur pour déterminer s’il prend en charge SATA ou M.2 et assurez-vous que le type de SSD que vous avez choisi correspond. Pour les exigences de vitesse élevée, vérifiez si l’emplacement M.2 prend en charge NVMe, car il peut y avoir des différences de performances significatives.
windows 10 migrer sur ssd
Étape 2 : Évaluez vos besoins de stockage en examinant votre utilisation actuelle du disque dur et en calculant la capacité SSD nécessaire. Envisagez d’acquérir un SSD d’une capacité supérieure à celle actuellement nécessaire pour répondre aux besoins futurs et aux mises à jour du système tout en bénéficiant d’une endurance de disque prolongée.
Étape 3 : Analysez les spécifications du SSD telles que les vitesses de lecture/écriture séquentielles, les IOPS et l’endurance (TBW). Ces spécifications affecteront les performances de votre système et la durée de vie du SSD.
Étape 4 : Préparez la migration en initialisant le nouveau SSD, en choisissant le style de partition correct (GPT pour le micrologiciel UEFI ou MBR pour les anciens BIOS) et en vous assurant que le SSD dispose d’un espace non alloué égal ou supérieur à l’espace utilisé de la partition actuelle de votre système d’exploitation.

Renee Becca - Une solution simple pour la migration des systèmes.

Lorsqu’il s’agit de mettre à niveau votre ordinateur, l’une des étapes les plus importantes consiste à migrer votre système d’exploitation de votre ancien disque dur vers un nouveau disque SSD plus rapide. Ce processus peut sembler intimidant, mais avec les bons outils et les bonnes instructions, il peut s’agir d’une tâche simple et sans douleur. Renee Becca est un outil de premier choix pour le clonage de Windows 10. Il s’agit d’un logiciel puissant et convivial qui fait de la migration du système un jeu d’enfant.
Renee Becca est un outil spécialement utilisé pour la sauvegarde et la restauration des données du système/disque dur. Il peut vous aider à sauvegarder et restaurer des données importantes sur votre ordinateur, telles que des programmes, la configuration du système, des e-mails, des photos, des vidéos, des documents, des signets, etc. De plus, vous pouvez également l’utiliser pour cloner des données de disque et du système. Le logiciel propose trois méthodes de clonage, notamment le clonage du disque dur/le clonage du disque dur du système ; clonage de partitions et migration du système . Vous pouvez choisir la méthode de clonage la plus adaptée en fonction de vos différents besoins.
De plus, Renee Becca prend en charge l’alignement 4K et le clonage d’une partition plus grande vers une partition plus petite . Ces fonctions peuvent mieux vous aider à terminer la migration du système et des données.
Voici un guide sur la façon d’utiliser Renee Becca pour cloner votre système Windows sur un SSD.
Étape 1 : Installation de Renee Becca sur votre ordinateur
La première étape pour migrer votre système consiste à télécharger et à installer Renee Becca sur votre ordinateur. Ce logiciel est compatible avec toutes les versions de Windows 10 et peut être téléchargé gratuitement en ligne. Une fois l’installation terminée, vous pourrez lancer le logiciel et commencer le processus de clonage.
Renee Becca - Logiciel de sauvegarde de données professionnelRenee Becca sert à sauvegarder les données, cloner le disque dur et transférer le Windows

Multiples fonctions Disposer des fonctions de sauvegarde, de restauration et de clonage.

Alignement 4K automatique Effectuer automatiquement l'alignement 4K lors du transfert du Windows vers le SSD.

Sauvegarde simple et rapide La vitesse de sauvegarde peut atteindre 3 000 Mo/s.

Prise en charge de GPT et MBR Partitionner le SSD en un format approprié pendant le transfert du système Windows.

Prise en charge de NTFS et FAT32 Transférer le Windows sur un disque dur avec de divers système de fichiers.

Multiples fonctions Disposer des fonctions de sauvegarde, de restauration et de clonage.

Alignement 4K automatique Effectuer automatiquement l'alignement 4K lors du transfert du Windows vers le SSD.

Prise en charge de GPT et MBR Partitionner le SSD en un format approprié pendant le transfert du système Windows.

TéléchargerTéléchargerDéjà 800 personnes l’ont téléchargé !
Étape 2 : Connexion de votre SSD à votre ordinateur
Après avoir lancé Renee Becca, vous serez invité à connecter votre nouveau disque SSD à votre ordinateur. Veillez à utiliser une connexion fiable et rapide pour éviter toute interruption pendant le processus de clonage. Une fois connecté, le logiciel détectera votre SSD et l’affichera comme une option pour la destination de clonage.
Connecter le SSD à l'ordinateur
Étape 3 : Cliquez sur « Redéployer le système » dans l’option « Clone » de l’interface principale.
fonction de clonage de Renee Becca
Étape 4 : Sélectionnez le disque source, qui est votre SSD actuel, et le disque cible.
Étape 5 : Cliquez sur « Redéployer » pour démarrer le processus de clonage. Le logiciel commencera à copier toutes les données de votre SSD vers le SSD.
sélectionner le disque d'origine et de destionation
Étape 6 : Terminer la migration
Une fois le processus de clonage terminé, vous serez invité à redémarrer votre ordinateur.
TipsVeillez à laisser votre ancien disque dur connecté à votre ordinateur jusqu’à ce que vous soyez sûr que le processus de clonage a réussi. Vous pouvez alors déconnecter et retirer l’ancien disque dur en toute sécurité.
Résumé:
En bref, utiliser Renee Becca pour cloner votre système Windows 10 sur un nouveau SSD est une solution simple et efficace pour migrer votre système. Avec une interface conviviale et des instructions étape par étape, le logiciel vous guide tout au long du processus. Cependant, il est crucial de sélectionner le bon SSD et de suivre attentivement les instructions pour éviter tout problème potentiel.
Pros:
  • Permet de migrer en toute sécurité le système d'exploitation sans nouvelle installation.
  • Des étapes simples pour un transfert en douceur et sans tracas.
  • Améliore les performances et accélère les temps de démarrage avec le nouveau SSD.

Cons:

  • Il n'y a pas de version Mac.abonnement payant requis pour un accès complet à toutes les fonctionnalités.
  • Un abonnement payant est nécessaire pour accéder à toutes les fonctionnalités.

Une fois que vous avez cloné avec succès votre système sur le nouveau SSD, vous pouvez passer au chapitre suivant pour apprendre à modifier les paramètres du BIOS afin de démarrer Windows 10 depuis le SSD.

Modifier les paramètres du BIOS pour démarrer Windows 10 à partir d'un disque SSD.

Après avoir cloné avec succès votre système d’exploitation Windows 10 sur un disque SSD, vous devrez modifier l’ordre de démarrage de votre ordinateur pour définir le disque SSD comme disque de démarrage principal. Cette opération peut être effectuée dans les paramètres du BIOS.
Pour accéder aux paramètres du BIOS, vous devez redémarrer votre ordinateur et appuyer sur une touche spécifique à plusieurs reprises avant que le logo n’apparaisse à l’écran. La touche varie en fonction du fabricant et du modèle de votre ordinateur, mais les touches les plus courantes pour accéder aux paramètres du BIOS sont DEL, F2, F12 et Esc.
Étape 1 : Redémarrez votre ordinateur et appuyez sur la touche désignée pour accéder aux paramètres du BIOS.
Voici une liste des touches de raccourci du BIOS pour différentes marques. Vous pouvez également observer les touches de raccourci du BIOS affichées à l’écran pendant le démarrage.
Nom du BIOSMéthodeLa ou les clés
AcerAppuyez sur Del ou F2 immédiatement après la mise sous tensionDel, F2
CompaqAppuyez sur F10 pendant que le curseur dans le coin supérieur droit de l'écran clignoteF10
DellAppuyez sur F2 lorsque le logo Dell apparaît, ou appuyez sur cette touche toutes les quelques secondes jusqu'à ce que le message Entering Setup (Entrer dans la configuration) apparaisseF2
eMachinesAppuyez sur Tab ou Suppr pendant que le logo eMachine s'affiche à l'écran.Tab, Del
FujitsuAppuyez sur F2 une fois que le logo Fujitsu apparaîtF2
GatewayAppuyez plusieurs fois sur la touche F1 après avoir redémarré l'ordinateurF1
HPAppuyez sur la touche F1, F10 ou F11 après le redémarrage de l'ordinateur.F1, F10, F11
IBMAppuyez sur F1 immédiatement après avoir allumé l'ordinateurF1
LenovoAppuyez sur F1 ou F2 après avoir allumé l'ordinateurF1, F2
NcaAppuyez sur F2 pour accéder à la configuration du BIOSF2
Packard BellAppuyez sur F1, F2 ou Del pour entrer dans le BIOS.F1, F2, Del
SamsungAppuyez sur F2 pour démarrer l'utilitaire de configuration du BIOSF2
SharpAppuyez sur F2 après le démarrage de l'ordinateurF2
SonyAppuyez sur F1, F2 ou F3 après avoir allumé l'ordinateur.F1, F2, F3
ToshibaAppuyez sur F1 ou Esc après la mise sous tension pour accéder au BIOSF1, Esc
ARLTAppuyez sur Del ou F11 lorsque le message correspondant s'afficheDel, F11
Étape 2 : Une fois dans les paramètres du BIOS, accédez à l’onglet  » Boot  » à l’aide des touches fléchées de votre clavier.
modifier l'ordre de démarrage
Étape 3 : Utilisez les touches fléchées pour sélectionner votre SSD comme première option de démarrage. Si votre SSD n’est pas répertorié, assurez-vous qu’il est correctement connecté à votre ordinateur, puis réessayez.
Étape 4 : Appuyez sur la touche désignée pour enregistrer et quitter les paramètres du BIOS. Il s’agit généralement de F10, mais cela peut varier selon les ordinateurs.
Étape 5 : Votre ordinateur va maintenant redémarrer et démarrer à partir de votre SSD.
TipsSi vous avez connecté votre disque dur SSD via USB, il se peut que Windows 10 ne démarre pas à partir de celui-ci. Dans ce cas, essayez de connecter le disque SSD via SATA si possible. Veillez également à définir correctement la priorité de démarrage dans les paramètres du BIOS.
Résumé:
Dans ce chapitre, nous avons discuté des étapes pour modifier les paramètres du BIOS afin de démarrer à partir de votre nouveau disque SSD cloné. En suivant ces instructions, vous pouvez garantir que votre ordinateur démarre et fonctionne à partir de votre disque SSD, offrant ainsi des performances plus rapides et une efficacité accrue.
En outre, veillez à définir correctement la priorité de démarrage dans les paramètres du BIOS et à connecter le disque SSD via SATA pour des performances optimales. Si vous rencontrez des problèmes lors du démarrage à partir de votre disque SSD, vérifiez les connexions et effectuez les ajustements nécessaires dans les paramètres du BIOS.
Ensuite, dans les chapitres suivants, nous verrons comment optimiser les performances de votre disque SSD et comment supprimer les anciennes données après la migration vers le nouveau disque. Cela vous permettra d’exploiter pleinement les avantages de l’utilisation d’un disque SSD comme disque de démarrage.

Optimiser les performances des disques SSD et supprimer les anciennes données

Le remplacement d’un disque dur par un disque SSD en tant que disque principal entraîne une amélioration significative des performances du système. En effet, avec Windows 10 désormais installé sur un disque SSD, il est possible d’optimiser encore davantage les performances en effectuant un nettoyage post-migration et en optimisant le système. Dans ce chapitre, nous vous expliquerons les mesures à prendre pour maximiser les performances de votre disque SSD et éliminer les données inutiles de votre ancien disque dur.
Étape 1 : Lancez l’outil de nettoyage de disque pour supprimer les fichiers inutiles du SSD. Vous pouvez le trouver en tapant

Disk Cleanup

dans la barre de recherche. Veillez à ce qu’il examine minutieusement les fichiers système et les installations précédentes de Windows, qui peuvent consommer de l’espace précieux sur le disque SSD sans offrir aucun avantage.
Étape 2 : Élaguez la liste des programmes de démarrage. Profitez des temps de démarrage rapides du SSD en réduisant les applications de démarrage. Dirigez-vous vers le Gestionnaire des tâches , accédez à l’onglet  » Démarrage  » et désactivez les applications qui ne sont pas essentielles à votre routine de démarrage, améliorant ainsi la réactivité du système.
modifier les tâches sous Windows
Étape 3 : Assurez-vous que la fonction TRIM du SSD est active. La commande TRIM est essentielle pour les disques SSD, car elle aide à gérer le processus de suppression des données et de garbage collection. Pour vérifier l’état de TRIM, ouvrez une invite de commande élevée et entrez

fsutil behavior query DisableDeleteNotify

. Si le résultat est autre chose que  » 0 « , activez TRIM en saisissant

fsutil behavior set DisableDeleteNotify 0

Vérifier et activer la fonction TRIM
Étape 4 : Personnalisez les comportements du système adaptés aux disques SSD. Désactivez l’indexation des fichiers et planifiez la défragmentation uniquement pour le disque dur, car ces opérations sont inutiles et potentiellement préjudiciables aux disques SSD. Vérifiez l’outil Optimiser les lecteurs pour vous assurer que le SSD n’est pas défragmenté.
optimiser le lecteur sous Windows 10
Étape 5 : Reconfigurez le fichier d’échange et la restauration du système . Compte tenu de l’espace limité sur les SSD, gérez ces fonctionnalités sous « Propriétés système ». (Entrez « système avancé » dans le champ de recherche Cortana.) Pensez à réduire la taille du fichier d’échange et utilisez judicieusement la restauration du système, surtout si vous disposez d’un régime de sauvegarde de données fiable.
paramètres système avancés
Étape 6 :  Essuyez en toute sécurité le disque dur d’origine. Une fois que vous avez confirmé le bon fonctionnement du SSD, utilisez un utilitaire dédié tel que DBAN ou l’outil d’effacement sécurisé du fabricant pour effacer complètement l’ancien disque dur. Cela garantit la sécurité des données si le disque doit être réutilisé ou éliminé.
effacer le disque dur d'origine à l'aide de DBAN
Étape 7 : Organisez efficacement vos données. Pour optimiser les performances du SSD, déplacez les fichiers personnels vers une solution de stockage secondaire telle qu’un disque dur, ce qui est idéal pour la conservation des données à long terme et un stockage rentable, tout en permettant au SSD d’exceller dans la fourniture d’un accès rapide au système d’exploitation et aux applications.
En résumé, le processus de migration vers un disque SSD nécessite une optimisation minutieuse pour exploiter pleinement les capacités du disque. Cette transition se traduit par des temps de démarrage et de chargement d’applications plus rapides, ainsi qu’une expérience informatique plus fluide. Cependant, il est essentiel que les utilisateurs prennent en compte la nécessité de solutions de sauvegarde et de techniques de maintenance pour les disques SSD. En mettant en place ces mesures, non seulement vous pourrez profiter de la vitesse supérieure du disque SSD, mais vous pourrez également sauvegarder vos données, garantissant ainsi un environnement informatique efficace et sans faille.

Conclusion

Dans l’ensemble, migrer de Windows 10 vers un disque SSD peut grandement améliorer les performances et la durée de vie de votre ordinateur. En comprenant les avantages d’un disque SSD par rapport à un disque dur et en suivant un processus simple avec des outils de clonage tels que Renee Becca, vous pouvez transférer votre système d’exploitation en toute transparence sans avoir à effectuer une nouvelle installation. En vous préparant correctement et en choisissant le bon disque SSD, vous pouvez vous assurer que la migration se déroulera sans accroc et avec succès. Après avoir en toute sécurité remplacé votre disque dur par le nouveau disque SSD cloné et modifié les paramètres du BIOS, votre ordinateur sera prêt à démarrer à partir du disque SSD, ce qui accélérera les temps de chargement et améliorera les performances globales. N’oubliez pas d’optimiser les performances de votre disque SSD et de supprimer les anciennes données pour une expérience plus fluide. Avec un peu de temps et d’efforts, vous pouvez facilement donner une nouvelle vie à votre ordinateur en migrant vers un disque SSD.